topblog Ivoire blogs

15/11/2012

François Hollande et la Syrie


numérisation0008.jpg Comme chacun le sait depuis peu, François Hollande est le seul chef d'Etat européen a avoir reconnu officiellement la coalition des opposants à Bachar el-Assad dès l'annonce de sa constitution. Suite à cette onction présidentielle, Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, a demandé à l'Union Européenne la levée de l'embargo sur "les armes de défense".

Un peu curieux cette fois, un journaliste de France Inter a essayé de savoir ce qu'est exactement une "arme de défense" au sein de l'armée. Selon lui, le haut gradé approché s'est mis à rire en s'éloignant. Toutefois, celui-ci avait lâché d'un ton moqueur et exaspéré : "les armes de défense n'existent pas ! vous croyez qu'on livre à des soldats au front des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc ? On va aller livrer des armes aux barbus en Syrie alors qu'on les combat en Afghanistan ?"

Par ces quelques mots, tout est dit. Hollande cherche à faire sa guerre pour s'illustrer sur le plan international ! Pour y parvenir, il a trouvé le subterfuge susceptible de convaincre l'opinion publique internationale, c'est-à-dire les imbéciles qui croient que la démocratie s'exporte comme un meuble en kit que l'on achète dans une grande surface et que l'on monte dans son salon pour éblouir ses visiteurs. Son argument pour convaincre les imbéciles, dis-je, c'est faire croire qu'il existe des armes qui ne tuent pas la population civile qui vit du côté de l'ennemi parce que les balles de ces armes servent uniquement à se protéger contre les bombes adverses. Maintenant que ces armes magiques ont été inventées par la France de Hollande et Fabius, l'U.E peut donner son feu vert pour une livraison d'armes françaises aux barbus syriens qui ne rêvent que de démocratie à la Française. Une démocratie qui octroie au président de la république le droit absolu d'envoyer son armée à l'étranger bombarder qui il veut sans que les élus des citoyens aient leur mot à dire. Une démocratie avec une survivance de la monarchie quoi ! Et puis, soit dit en passant, puisque nous sommes les premiers à avoir reconnu cette coalition d'opposants, nous pouvons exiger d'elle l'achat d'armes françaises essentiellement et la première place dans le projet de reconstruction de la Syrie. Cette fois, pas question de nous laisser doubler par les Américains ! Il n' y a pas qu'eux qui ont besoin de faire tourner leurs usines et résorber leur chômage.

Pour une fois, rendons hommage à un journaliste français car dans son métier il n'est pas courant que l'on se mêle de trop près des affaires de l'Elysée quand il s'agit d'affaires étrangères. Oser aller vérifier une information donnée par le gouvernement, et de surcroît une information relative à la politique étrangère, quel crime abominable ! Sa curiosité est absolument bien irrévérencieuse ! Cependant, c'est le meilleur moyen de joueur son rôle d'informateur de la population et faire de nous des citoyens moins bêtes.

Raphaël ADJOBI

Les commentaires sont fermés.