topblog Ivoire blogs

27/02/2017

Le joli plagiat de Sophie Astier-Vezon

Elle reprend sans vergogne l'article d'un collègue puis se moque de lui !

D'abord, elle reprend l'article de Raphaël ADJOBI sans le citer. Son collègue lui fait remarquer son manque de probité. Alors, dans un deuxième temps, elle ne le cite pas non plus mais donne une source illisible (1er texte) ; et enfin, elle introduit des couleurs dans l'article pour laisser croire qu'elle a beaucoup travaillé pour trouver tous les éléments qui le composent (2è texte).

En réalité, ce texte qu'elle propose sur un blog destiné à ses élèves du lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand n'a que deux sources : le premier paragraphe est repris au site du musée La piscine de Roubaix ; et le reste du texte vient de mon blog ! C'est du "copié-collé" ! Madame ne devra pas se montrer très exigeante à l'égard de ses élèves qui l'imiteront.

CLIQUEZ SUR LES TEXTES POUR UNE MEILLEURE VISIBILITÉ

Capture B1.PNG



Capture Finale.PNG



Retrouvez l'original : "La fabuleuse aventure de la chasse au nègre de Félix martin"

Raphaël ADJOBI

03/02/2016

Burkina Faso : une leçon africaine (Pierre Boutry)

IMG_07121.jpgEn attendant de vous présenter un jour l'AFPA (Alliance des Forces Progressistes pour l'Afrique), je vous propose ici un article du représentant du Parti de gauche, Pierre Boutry. au sein de cette nouvelle coalition dans le paysage politique Europe-Afrique.

Burkina Faso : une leçon africaine

Raphaël ADJOBI

05:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11/01/2015

Je ne suis pas Charlie ou pourquoi la totale liberté d'expression est une illusion

10897085_904752559558198_4056318142262559750_n.jpgAvant d'affirmer bêtement « je suis Charlie » à l'unisson avec le troupeau français, il serait bon que vous preniez le temps de découvrir par vous-même le vrai visage de Charlie Hebdo dont le siège a subi l'attentat meurtrier du 7 janvier 2015. Manifester de la compassion à l'égard des morts, condamner ouvertement et fermement cette mise à mort calculée ne doit pas vous empêcher de savoir qui est Charlie à qui on vous demande de vous identifier... Se contenter de dire qu' à travers le journal satirique Charlie Hebdo c'est la liberté d'expression qui est attaquée et qu'il faut la défendre, c'est nier que ce sont les multiples frustrations engendrés par nos comportements et nos politiques ici et ailleurs qui poussent certains à ces actes extrêmes que nous réprouvons...

Lire l'article sur mon blog littéraire ou ici

28/08/2013

En 2007, Guillaume Soro promettait de trahir Laurent Gbagbo

Voici un article publié le 16 mai 2007 qui contient les références attestant la promesse de Guillaume Soro de trahir Laurent Gbagbo. Un article prémonitoire publié sur le blog "Lectures, analyses et réflexions de Raphaël".

Sarkozy, Bolloré et Gbagbo

Sarkozy vient d’être officiellement installé à l’Elysée. Chirac est parti sans avoir triomphé de Laurent Gbagbo. Nombreux sont les Ivoiriens qui attendaient cette petite victoire du dernier sur le premier. Mais la voie est-elle pour autant suffisamment dégagée pour que le président ivoirien et ses compatriotes aient le temps de mener à bien la paix qu’ils ont initiée ?

D’abord, la récente rencontre entre Nicolas Sarkozy et le président gabonais Omar Bongo lors d’un séjour privé à Paris m’avait enlevé l’espoir de voir progressivement la Françafrique perdre un peu de sa superbe avec le départ de Chirac. En effet, j’ai vu dans cette rencontre entre les deux hommes le passage du témoin pour la poursuite du système français d’exploitation de ses anciennes colonies aujourd’hui très décrié sur le continent africain. Ensuite, c’est l’escapade à Malte de Nicolas Sarkozy au lendemain de son élection qui m’a plongé dans une profonde inquiétude qui devient peu à peu une véritable peur du lendemain pour la Côte d’Ivoire. Et pourquoi donc ? me direz-vous.

Tout d’abord parce que si la collusion entre Nicolas Sarkozy et le monde des finances est connue, la découverte de son amitié avec le milliardaire Bolloré me renvoie à la Côte d’Ivoire et la crise qui la secoue depuis cinq ans. En effet Bolloré est le milliardaire français dont le tiers de la fortune est réalisé en Côte d’Ivoire (in la revue Challenges n° 237 du 16 décembre 2004 au 5 janvier 2005, p. 29). Inutile de rappeler que désormais tout le monde, en Europe et en Afrique, est d’avis que la revendication essentielle des loyalistes ivoiriens est l’indépendance économique de leur pays. Une question se pose donc. Comment Sarkozy s’y prendra-t-il pour ne pas décevoir son ami ? Tout porte à croire, qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir de Président des Français pour défendre les intérêts de ses compatriotes en aidant la venue au pouvoir en Côte d’Ivoire des hommes qui leur sont favorables.

D’autre part, n’oublions pas que Sarkozy est le parrain de mariage de Alassane Ouattara et qu’il ne cache pas son amitié pour ce dernier. C’était bien pour Ouattara - par l’intermédiaire de Soro Guillaume - que Chirac a voulu dépouiller Gbagbo de ses fonctions essentielles en vue de le faire chuter. Et aujourd’hui Soro se croit bien placé pour mener ce dessein à bien. Il le confiait au journal Le Monde dans son édition du 19 mars 2007 en des termes très explicites en parlant de Laurent Gbagbo au moment même où celui-ci venait de lui proposer le poste de Premier Ministre : Je vais « le feinter, le dribbler ».

Les éléments d’un scénario explosif semblent donc réunis. Le sentiment national sera-t-il assez fort chez Soro pour qu’il poursuive l’entreprise de paix commencée avec Laurent Gbagbo ou cédera-t-il à l’appel de ses amis qui ont fait sa fortune et lui ont permis de vivre jusque là comme un prince alors qu’il n’avait jamais exercé de fonction rémunérée ? En tout cas, des nuages bien sombres s’amassent sur la Côte d’Ivoire.

Raphaël ADJOBI

Première publication : 4978412.html

10/05/2012

Comprendre le conflit malien avec Tidiane Diakité


Tdiane Diakité est l'auteur du livre Les traites négrières et ses acteurs africains ; livre dont la présentation sur mon blog littéraire rencontre un grand succès. Je vous propose de découvrir ses analyses historiques de ce qu'il est désormais convenu d'appeler le conflit malien. Au-delà de ses analyses historiques, il jette un regard très intéressant sur les rivalités politiques qui émergent dans la partie sud du pays.

° http://ti.diak.over-blog.com/article-mali-un-cas-d-ecole-104388092.html
° http://ti.diak.over-blog.com/article-mali-rebellion-touaregue-et-engrenage-fatal-104638488.html

Raphaël ADJOBI