topblog Ivoire blogs

20/10/2014

Ebola : la belle leçon de Cuba à l'Europe

Cuba au secours de l'Afrique, Cuba combat Ebola en Afrique


Ce qu'il convient de retenir de la pandémie de la nouvelle peste - après le sida - qui endeuille de nombreuses familles dans de nombreuses régions africaines, c'est qu'elle a ébranlé la confiance aveugle que les Noirs ont placée en l'homme blanc. Désormais, la source de leur espoir s'est déplacée dans les Caraïbes.

En effet, malgré les grandes saignées opérées par les Blancs lors de la traite atlantique après les razzias arabes, malgré la colonisation et le travail forcé, malgré les nombreuses mains noires coupées au Congo et les essais médicaux ravageurs des laboratoires européens censés sauver l'Afrique de la mouche tsé-tsé grâce à la Lomidine - ce vaccin français qui fit de milliers de morts et laissa des milliers de personnes handicapées - jusqu'en ce début du XXIe siècle, les Africains étaient encore très nombreux à croire que seul le Blanc pouvait les sauver de leur misère économique, sociale et sanitaire.

Mais voilà qu'en cette année 2014, avec l'apparition d'Ebola, promptement, de très nombreux Africains des villes et des villages ont montré les Blancs d'un doigt accusateur. Certes, ils ne disposent d'aucune preuve factuelle ou scientifique pour justifier leur ressentiment. Toutefois, la brusque apparition d'Ebola dans les années 70 au Congo suivie de sa non moins brusque disparition et sa soudaine réapparition à l'autre bout de l'Afrique a jeté la suspicion dans leur cœur. Certains sont même allés jusqu'à évoquer l'idée d'une volonté délibérée des Blancs de dépeupler l'Afrique afin de l'occuper, comme ils l'ont fait en terres américaines après avoir décimé les Amérindiens du Nord au Sud.

Après de nombreux mois de tâtonnement dans l'éradication du nouveau fléau, cette défiance des Africains à l'égard des Blancs et de leurs industries pharmaceutiques ne peut que croître au regard de l'attitude de l'Europe occidentale et des Etats-Unis d'Amérique face à cette étrange maladie déclarée propre au continent noir.

D'abord, la guérison de presque toutes les personnes blanches contaminées - une fois extirpées des foyers d'infection, isolées et traitées avec des médecines ignorées du grand public - ne cesse d'étonner. Ensuite, tout le monde constate que l'argent octroyé par les organisations internationales sert avant tout à protéger l'Europe occidentale de cette pandémie en mettant en place des mesures pour contrôler le flux des populations africaines à leurs frontières. En d'autres termes, l'argent des Blancs n'est pas destiné à soigner les Noirs qui meurent par milliers mais à les isoler de l'Europe. Aussi, aucun médecin noir, aucun personnel infirmier noir n'a été déclaré guéri ! Quelle inhumanité ! Quel cœur de pierre !

Cuba au secours de l'Afrique, Cuba combat Ebola en Afrique


Au moment où l'Afrique désespère de l'Europe qui paraît avoir tué en elle l'amour de l'autre, voilà qu'apparaît un pays que personne n'attendait : Cuba ! En effet, de même que l'on dit que l'espoir fait vivre, de même l'on sait que l'absence d'espoir est le début de la fin, le début de la mort. C'est donc Cuba, ce petit pays pataugeant dans les difficultés propres à un pays non industrialisé, qui vient entretenir l'espoir dans le cœur des Africains afin qu'ils ne désespèrent pas de l'humanité.

Cuba a déjà dépêché en Afrique 165 médecins et personnel infirmier pour lutter contre Ebola et s'apprête à doubler cet effectif très prochainement. Pendant ce temps, que font les Etats-Unis ? Ils ont jugé urgent d'envoyer sur place des militaires pour une aide logistique ! Attitude qui ne fait que nourrir le sentiment d'occupation étrangère que les Africains entretiennent dans leur imaginaire. Et l'Europe, que fait-elle, mise à part la protection de ses frontières ? Elle se contente tout simplement de vanter l'action de ses ONG sur le terrain. Or, nous savons tous qu'en terre africaine, le personnel de ces organisations non-gouvernementales est essentiellement composé de médecins et d'infirmiers noirs qui meurent par centaine sans que les médias n'en disent mot en Europe.

Le salut des Africains atteints d'Ebola viendra-t-il de Cuba ? Après avoir collaboré avec les Américains sur le sol haïtien touché par un terrible tremblement de terre en 2010, voici donc de nouveau Cuba sur le terrain humanitaire... Et l'espoir s'est glissé dans le cœur des Africains et de la race humaine tout entière.

Raphaël ADJOBI