topblog Ivoire blogs

09/09/2012

Alassane Ouattara souhaite que la Banque Mondiale soit plus généreuse

(Une contribution de Shlomit Abel)

Ouattara et la Banque Mondiale Dans le cadre d’une tournée africaine débutée à Abidjan, le président de la Banque mondiale, Jim Youg Kim a été reçu en audience ce mardi soir (4 septembre), par le président ivoirien Alassane Ouattara. C’est l’article du journal en ligne Koaci.com qui m’a interpelée ; car son titre va au-delà du texte qui se borne à décrire la situation sans empathie : « Alassane Ouattara souhaite que la Banque Mondiale soit plus généreuse » … Effectivement, si on s’en tient au contenu de l’article, rien ne va changer pour l’Ivoirien : plus de 60 pour cent de chômage, une armée qui se comporte en horde sauvage qui déferle la nuit , terrorise de pauvres populations démunies ; une armée à la recherche de caches d’armes qui sont des prétextes pour cambrioler impunément les populations qu’elle est sensée protéger ; une armée qui s'emploie à arrêter la jeunesse qui pourrait se ranger derrière ce coup d’état à venir, coup d'état aux nombreuses têtes, allant du simple caporal aux joueurs de pétanque, en passant par le manœuvre père de 7 enfants et maintenant tous les responsables du FPI ! « J’ai de l’espoir pour la Côte d’Ivoire. J’ai confiance en ce pays, » dit encore Jim Youg Kim, le président de la Banque mondiale ; faut-il remarquer que le président de la banque mondiale ne nomme pas le président Ouattara ? Après tout n’est-ce pas lui qui est au gouvernail ? Curieux tout de même ; la suite de l’article également ne met pas en avant le grand économiste, PhD ! Dans les discours prononcés lors de la réouverture des universités, chaque phrase des orateurs et du bien aimé dictateur himself mettaient en avant la personne et le charisme de saint Dramane !
« J’ai été très heureux de rencontrer des jeunes pleins d’espoir et des femmes dynamiques » dit encore le coréen Jim Youg Kim. Préfet, ne les faites pas tous enfermer, déporter et massacrer, il en faudra pour vous remplacer, remplacer votre équipe et surtout redynamiser le pays dans l’armée loyaliste à retrouver, les universités, ces hommes, ces femmes, cette jeunesse fougueuse qui veut absolument cette Côte d’Ivoire réellement indépendante et auto gérée !
Lors de la conférence de presse commune, Ouattara nous a ressorti son couplet de la croissance de 8% ; alors que les experts internationaux ont cité le chiffre de – 7 ,5% pour l’année 2011, et qu’au vu du chômage endémique, la non-création d’emplois, la balance commerciale totalement déréglée, nous sauterions pieds joint dans une croissance digne des pays les plus développés ! Que l’on se rassure: « la Banque Mondiale peut compter sur la Côte d’Ivoire vu les performances de sa croissance d’ici à 2015 ».C’est notre expert qui parle, il se doit de « rassurer » son invité ! « Nous ferons tout pour mériter cette confiance ». Etouffer à tout prix les grognements et les contestations des syndicats, faire disparaitre les chômeurs et autres mécontents, l’argent dégagé pour atteindre plus vite la paix, c’est celui qui servira à l’achat des armes parce que la paix ivoirienne de Ouattara s’impose par les bombardements, les arrestations arbitraires et les crimes. Rappelons ces propos ô combien édifiants prêtés à l’ancien ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, lorsque le couple Ouattara "a pèleriné" en Terre Sainte il y a quelques mois et a quémandé un soutien logistique et militaire … « Si on donne des armes à Ouattara, il tuera tout le monde »
La banque mondiale qui s’est engagée en 2008 envers la Côte d’ivoire, l’a fait en ayant pour partenaire le président Gbagbo et son équipe. « J’ai de l’espoir pour la Côte d’Ivoire. J’ai confiance en ce pays, » s'est exprimé le nouveau président de la banque mondiale ; mais ces propos ne sont pas des garanties, de l’argent comptant pour Ouattara : le pays a besoin de stabilité, et comme un corps qui a ingurgité un aliment indigeste, la Côte d’Ivoire peut vomir son dictateur et aller vers une bonne convalescence quand l’indigestion sera passée.

Shlomit Abel, 5 septembre 2012