topblog Ivoire blogs

04/03/2019

La France envahit la Côte d'Ivoire sans aucune déclaration de guerre !

Ouattara et l'armée française, présence française en Côte d'Ivoire


Au début de ce mois de mars 2019, il se passe en Côte d'Ivoire des mouvements de soldats inhabituels. Un état de guerre que les Ivoiriens ont du mal à comprendre. Ce fut d'abor un bateau de guerre - le Mistral - qui s'est présenté dans le port d'Abidjan, médusant les populations. Les Français se promènent-ils ainsi ? Bien sûr, les Ivoiriens ont l'habitude de voir l'armée française se comporter dans leur pays comme en territoire conquis. Alors, ils ne s'étaient pas inquiétés outre mesure.

Mais dans la nuit du 2 mars, l'étonnement fut grande de constater l'arrivée par un vol régulier à l'aéroport d'Abidjan d'une foule de soldats. La Côte d'Ivoire était-elle en guerre ? Les voyageurs ne comprenaient rien à ce mouvement de bottes. Certains appellent leur famille pour savoir si une annonce aurait été faite à la radio. D'autres étaient contents de quitter le pays, dans la crainte d'un événement désagréable. Cette crainte est devenue le 3 mars une réalité plus grande ! En effet, sous le couvert des blindés de l'ONU, la France est en train de quadriller la ville d'Abidjan. Les Ivoiriens filment leurs déplacements et les postent sur Internet afin que la mainmise de la France sur ce pays ne passe pas inaperçue.

Nous sommes arrivés à un moment de notre histoire où la proximité du pouvoir en place avec l'armée française a complètement vicié les relations entre les deux pays. Puisque c'est l'armée française qui a placé Ouattara au pouvoir, celui-ci l'autorise à faire ce que bon lui semble ou ne peut se permettre de lui faire la moindre remarque. Dans tous les cas, le voilà bien coincé ! Mais ce qui est fort étonnant, c'est qu'il ne dit mot pour apaiser la crainte des populations qui se sentent envahies par la France. Il n'est pas bon de vivre dans un pays où le chef de l'Etat reste muet quand la population s'inquiète de la présence d'une armée étrangère. Certaines personnes essaient alors de se rassurer en disant que l'armée française prépare le retour du président Laurent Gbagbo en sécurisant la ville d'Abidjan. En effet, pour eux, si le célèbre prisonnier de La Haye doit revenir dans son pays, il ne faut pas compter sur Ouattara pour assurer sa sécurité ; car il sait bien que la libération de Laurent Gbagbo signifie sa condamnation. Et depuis que ses fidèles compagnons désertent son parti politique devenu un épouvantail, sa garde rapprochée est prête à tout pour le maintenir au pouvoir, quitte à désobéir à la France.

Raphaël ADJOBI